A/B testing visuel sans code - Android

La création de tests A/B sans effectuer d'opération de programmation et sans passer par le Google Play Store ne nécessite pas beaucoup plus de clics.

Le meilleur moyen d'expliquer le fonctionnement de l'éditeur WYSIWIG est d'utiliser un exemple. Imaginons donc que je gère l'application Hipmunk sur Android, un service de préparation de voyage rapide et simple d'emploi. L'application ressemble actuellement à ce qui suit :

 

Je souhaite tester si les boutons « Search Flights » et « Search Hotels » généreraient une conversion des utilisateurs plus importante s'ils devenaient simplement « Flights » et « Hotels ». Pour créer une nouvelle variante, je commence un nouveau test et je sélectionne Visual comme type de test, puis je clique sur Add Variant. S'il s'agit de votre première connexion, un nouveau test est automatiquement crée et s'affiche dans le premier écran que vous voyez apparaître après avoir terminé d'installer le SDK.

 

Le SDK Apptimize pour Android est déjà installé dans mon application et cette dernière est ouverte sur mon appareil Nexus 4. Une fois que j'ai cliqué sur Add Variant, l'application s'affiche donc immédiatement. Veuillez noter que vous pouvez utiliser un appareil physique, un simulateur ou un émulateur pour créer un test visuel. L'application doit cependant être en cours d'exécution sur l'appareil où le SDK Apptimize est installé.

  

Tandis que je déplace ma souris sur l'application, je remarque que différents éléments de l'application apparaissent en surbrillance. Je souhaite d'abord modifier le bouton « Search Flights ». Je le sélectionne donc.

 

Dans le volet de droite, s'affichent toutes les propriétés qui ont été programmées pour cet élément. Ce bouton étant uniquement composé de texte, je vais supprimer le mot « Search » pour ne laisser que le mot « Flights ».

 

Si j'avais sélectionné un élément avec d'autres propriétés, ces dernières se seraient affichées dans le volet de droite afin que je puisse les modifier. J'aurais ainsi pu modifier n'importe quelle propriété associée à cet élément.

Je procède de la même manière pour remplacer « Search Hotels » par « Hotels ». Je vais également cliquer sur la barre d'en-tête et modifier ma variante pour l'appeler « Labels » afin de pouvoir l'identifier facilement plus tard.

Ma variante pour cette test ressemble ainsi à ce qui suit sur mon appareil Android :

 

Lorsque je clique sur Done en haut à droite de la fenêtre modale de la variante, la variante (Labels) est enregistrée et l'écran de mon appareil revient à l'application initiale. Si je clique sur Edit pour apporter des modifications à la variante que je viens de créer, mon appareil Nexus affichera à nouveau l'écran avec les boutons simplifiés.

Je clique ensuite sur Next pour passer à la page des indicateurs (Metrics). Les indicateurs sont les critères à prendre en compte pour déterminer si la variante est un succès ou un échec. Ils peuvent également être appelés objectifs ou indicateurs-clés de performances (KPI, Key Performance Indicators).

Dans le cadre de cet exemple, je vais mesurer le succès des variantes en regardant si les utilisateurs ont été plus nombreux à cliquer sur les boutons de recherche de vols ou d'hôtels dans la variante que dans la version de référence. Je vais d'abord créer l'indicateur pour le bouton des vols en saisissant son nom et en cliquant sur Create Metric.

 

À ce stade, j'ai la possibilité d'associer cet indicateur à mon application visuellement ou par programme. Je vais procéder à cette opération à l'aide de l'éditeur WYSIWIG étant donné qu'il s'agit du moyen le plus simple de définir un indicateur pour un bouton. Je clique sur Select Interface Element, ce qui entraîne l'affichage de la fenêtre contextuelle des indicateurs.

 

Vous remarquerez que c'est à nouveau la version initiale de l'application qui s'affiche. Je sélectionne le bouton « Search Flights », car c'est l'élément que je vais surveiller pour mon indicateur « Flights Button ».

Une fois le bouton approprié sélectionné, je clique sur Done dans le volet de droite. Je reviens alors à la page des indicateurs.

J'ajoute le bouton des hôtels de la même manière.

Les indicateurs que vous pouvez suivre incluent également les vues de pages. Dans l'interface visuelle de sélection d'indicateurs, si vous sélectionnez une vue qui n'est pas un bouton, vous pouvez définir un indicateur qui se déclenche lorsque cette vue est consultée par votre utilisateur.

Mes indicateurs sont maintenant prêts pour l'évaluation du succès de mon test. La troisième partie de la configuration de mon test A/B consiste à déterminer combien d'utilisateurs doivent participer à ce test et quels sont les critères de ciblage. Pour ce faire, je clique sur Next, ce qui me redirige vers la page Targeting.

 

Attention : si votre test porte sur des éléments présents dans la toute première vue de votre application, reportez-vous à cette réponse des questions fréquentes afin d'éviter certains obstacles pour la création de votre test.

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande
Réalisé par Zendesk